Loisirs

Faire du VTT en montagne : quelques conseils

Quoi de mieux que de respirer l’air pur et vivifiant de la montagne ? Mais encore, quoi de plus enivrant que de faire du sport en montagne, et notamment faire du vtt, pour une bonne poussée d’adrénaline qui nous libèrera du lourd poids de notre stress quotidien ? Toutefois, afin que votre aventure soit des plus réussies et que votre plaisir soit au maximum, voici quelques conseils à observer :

Adoptez une tenue adéquate

vtt-montagne-enduroLa température en montagne est toujours assez fraîche, du moins le matin et aussi en fin d’après-midi. Et si vous êtes gagné par le froid, votre capacité musculaire s’en ressentira fortement et gâchera vos performances sur votre vtt. Vous allez donc vous vêtir chaudement en vous affublant de tuque, de manchettes, de jambières,…Et quand le besoin s’en fera ressentir, vous pourrez toujours les enlever au fur et à mesure ; cela vous évitera des crampes douloureuses ou des claquages, suite à des muscles qui fournissent de gros efforts tout en étant engourdis par le froid. N’oubliez pas de vous chausser comme il se doit avec des chaussures adaptées.

A lire aussi : Voyage à Madagascar : comment réussir votre séjour ?

Les équipements de sécurité

Avant d’enfourcher votre vtt de montagne, pensez à bien vous équiper du point de vue protection s’entend. Ainsi vous ne devrez pas oublier votre casque de protection bien ajusté à votre tête, des protège-coudes, des protège-genoux, des gants,…Soit autant de protections que vous estimerez nécessaire.

Préparez votre monture

A lire en complément : 2024 : Les vols les plus avantageux pour votre voyage à l'étranger

Avant de partir à l’assaut de la montagne, il faudra bien vérifier que votre vtt all mountain soit bien au top de sa forme mécanique, et que ses pneus sont bien gonflés à la bonne pression recommandée. En outre, un vélo bien graissé et révisé avant le départ garantira un parfait roulement, rendra aisés les passages de vitesse, mais permettra aussi un bon freinage à tout moment.

Commencez en douceur

Quelque soit l’endroit où vous pratiquez, lorsque vous faites du vtt en montagne ou de l’enduro, il est essentiel de commencer en douceur afin de préparer progressivement votre corps à l’effort. Pour cela, pédalez toujours de façon fluide et souple en évitant les mouvements inutiles. L’idéal sera de faire 100 Rotations Par Minute, et seules vos jambes devront être en mouvement tandis que votre buste restera le plus stable possible. Si vous êtes encore novice en la matière, essayez de commencer par des pistes de débutant et de progresser graduellement au fur et à mesure de vos acquis de compétence.

Sollicitez le dérailleur

Votre vtt montagne est équipé de plusieurs vitesses, n’hésitez pas à les utiliser toutes. En fonction des terrains et des obstacles que vous franchirez, changez autant de fois de vitesses que nécessaire afin de conserver au mieux votre rythme entre 80 et 100 RPM. Quand vous partez à l’assaut d’une montée, pédalez énergiquement (100 RPM voire plus) et évitez au maximum de vous arrêter afin de ne pas couper votre élan. Ensuite pour franchir un segment jonché de racines ou d’autres obstacles, descendez un peu à 80 RPM pour votre sécurité.

Hydratez-vous suffisamment

Prendre des moments pour s’hydrater est important lorsque vous faites du vtt en montagne. En effet, étant fortement sollicité pendant les efforts, votre corps a régulièrement besoin de se désaltérer, et lorsque vous êtes à fond sur votre parcours d’obstacles, vous pourriez en oublier de vous hydrater avec les dangers que cela suppose.

Choisissez un parcours adapté à votre niveau

Dans la pratique du VTT en montagne, évitez de vous surestimer ou de prendre des risques inconsidérés.

Avant de vous lancer dans une randonnée en VTT, prenez le temps d’évaluer votre propre niveau. Si vous débutez dans cette discipline exigeante, privilégiez les itinéraires plus simples qui vous permettront de développer vos compétences progressivement. Les pistes largement balisées et peu techniques seront idéales pour acquérir les bases du VTT tout en profitant du paysage montagnard.

Pour les cyclistes confirmés à la recherche d’un défi plus intense, optez pour des parcours techniquement plus difficiles. Les sentiers étroits et sinueux nécessitant une maîtrise parfaite du pilotage offriront une dose supplémentaire d’adrénaline. Toutefois, soyez conscient que ces tracés exigent une préparation physique solide ainsi qu’une connaissance approfondie des techniques spécifiques au VTT en montagne.

Si vous n’êtes pas sûr(e) de votre capacité à évaluer correctement un parcours avant de partir, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’autres pratiquants expérimentés ou auprès des professionnels locaux tels que les moniteurs guides. Vous pouvez aussi consulter les sites spécialisés qui proposent souvent des descriptions détaillées.

Entretenez régulièrement votre VTT pour éviter les pannes

Pour profiter pleinement de vos sorties en VTT en montagne, il faut entretenir votre matériel et éviter l’apparition de pannes.

La première étape consiste à nettoyer minutieusement votre VTT après chaque sortie. La boue, la poussière et autres résidus peuvent s’accumuler sur les composants du vélo et entraîner une usure prématurée. Utilisez un chiffon doux, de l’eau savonneuse et une brosse pour déloger les saletés incrustées. N’oubliez pas de bien rincer le vélo ensuite afin d’éliminer tout résidu de savon qui pourrait causer des problèmes mécaniques.

Une fois propre, inspectez attentivement chaque partie du VTT : cadre, transmission, freins… Recherchez toute trace d’usure ou de dommage potentiel. Si vous constatez un souci quelconque, n’hésitez pas à consulter un spécialiste pour effectuer les réparations nécessaires.

Au-delà du nettoyage régulier, il faut accorder une attention particulière au système de transmission (chaîne, dérailleurs…) qui subit souvent des contraintes importantes lors des parcours en montagne. Une chaîne mal entretenue peut se détériorer rapidement et impacter vos performances ainsi que la durée de vie des autres composants.

Pensez donc à lubrifier correctement votre chaîne avec un lubrifiant spécifique adapté aux conditions de conduite en montagne. Veillez à bien suivre les instructions du fabricant et à retirer l’excès de lubrifiant pour éviter d’attirer la saleté.

N’oubliez pas de vérifier régulièrement le bon fonctionnement des freins. Les descentes en montagne sollicitent fortement les freins, il est donc important de s’assurer qu’ils sont en bon état de marche.