Auto

110 cv combien de chevaux fiscaux ?

La puissance fiscale ou chevaux fiscaux, mentionnée sur une zone de votre véhicule, est une donnée importante qui influence les frais d’immatriculation d’une auto. Elle a toujours été utilisée pour calculer des taxes déduites par l’administration fiscale. Ainsi donc, ces données fiscales influent sur la somme de la prime d’assurance. Mais, combien de chevaux fiscaux pour 110 cv ? Suivez cet article si vous souhaitez obtenir plus d’informations.

Les chevaux fiscaux ou puissance fiscale : de quoi s’agit-il ?

Les chevaux fiscaux également connus sous le nom de la puissance fiscale d’un véhicule indiquent la puissance théorique du moteur sur les documents administratifs. Comme celui octroyé par l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) ou obtenu au niveau des compagnies d’assurances.

A découvrir également : Quelles sont les voitures citadines les plus fiables ?

Dès lors, il est nécessaire d’avoir des informations précises sur le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule avant la période d’acquisition. Et pour cause, ces données jouent un rôle dans la définition des frais d’immatriculation.

La différence entre les chevaux fiscaux et les chevaux-vapeur

Les chevaux fiscaux d’un véhicule représentent la puissance théorique du moteur à l’opposé des chevaux vapeurs dits réels. Ils désignent ainsi la puissance mécanique réelle d’une voiture et qui est souvent estimée pendant un contrôle technique.

A lire en complément : Audi : une marque qui convient à tous les budgets

Toutefois, ces deux notions sont différentes puisque les chevaux-vapeur n’impactent pas particulièrement sur le coût de la carte grise. En ce qui concerne les chevaux fiscaux, ils sont importants non simplement pour l’estimation du coût de la carte grise, mais aussi pour déterminer le montant de la prime annuelle d’assurance.

Le calcul de la puissance fiscale d’un moteur

La technique utilisée pour estimer la valeur de la puissance fiscale a subi de nombreuses réformes. Avant 1978, les autorités devaient prendre en considération tous les composants du moteur tels que la cylindrée, la puissance maximale développée et le type de carburant consommé.

Depuis 1998, les constructeurs sont obligés de faire subir aux véhicules un test conforme aux règles WLTP lors de leur sortie d’usine. Celui-ci permet d’obtenir la puissance réelle du moteur, mais aussi d’indiquer le taux de C02 rejetée par le véhicule.

Maintenant, la formule d’estimation a été simplifiée depuis sa création, car seulement deux valeurs sont désormais prises en compte : la puissance motrice et le niveau d’émission du C02.

La formule fiscale PF d’un véhicule est la suivante : PF = (C02/ 45) + (P/40) x 1,6.

110 chevaux est ainsi égal à 5 chevaux fiscaux. Pour trouver ce résultat, il faut utiliser un calculateur de puissance fiscale.

Comment définir le prix de la carte grise avec la puissance fiscale ?

110cv combien de chevaux

Pour précision, l’acquisition d’un véhicule oblige le futur acquéreur à obtenir un certificat d’immatriculation. Cette demande va lui permettre de devenir propriétaire du véhicule et de l’avoir en son nom, qu’il s’agisse d’une voiture neuve ou d’occasion. Bien naturellement, cette démarche n’est pas sans frais. En effet, le coût total d’une carte grise est estimé en prenant en compte quelques critères.

  • La taxe de CO2 en fonction de la marque de la voiture.
  • La taxe d’acheminement
  • Les frais de gestion estimés à 2,76 euros depuis 2018.
  • La taxe professionnelle qui diffère selon les régions.
  • La taxe régionale

Vous avez sans doute compris que c’est bien les chevaux fiscaux d’un véhicule qui permettent d’estimer le montant de la taxe régionale appliquée lors de son immatriculation. La formule d’estimation de la taxe régionale des chevaux fiscaux de carte grise est la suivante :

Montant de la taxe régionale = Prix d’un cheval fiscal x Nombre de chevaux fiscaux du véhicule.

Ce calcul vous permet d’obtenir une base à pondérer selon l’ancienneté du véhicule. Ce qui veut donc dire que plus ce dernier est ancien et plus vous payerez des charges moins élevées. Ainsi pour les véhicules qui datent de moins de 10 ans, le dividende obtenu avec la formule devra être divisé par deux.

L’impact de la puissance fiscale sur l’assurance automobile

Afin de pouvoir circuler sur les routes principales françaises, il est tout aussi important de souscrire à une assurance automobile. Le montant de la prime dépend également du nombre de chevaux fiscaux gravé sur la carte grise. Cet indice vous permettra d’estimer les risques auxquels vous êtes exposé. En effet, plus la voiture est puissante, plus le conducteur est vulnérable face aux éventuels accidents de la route.

Par conséquent, il n’est pas rare que l’assureur refuse d’assurer le véhicule d’un nouveau conducteur parce que la puissance de celui-ci est trop élevée. Si vous vous retrouvez dans cette situation, vous devrez alors vous adresser à d’autres institutions, même s’il faut verser une prime.

Par ailleurs, certaines compagnies d’assurance se basent sur la puissance moteur (Chevaux DIN) afin d’estimer les risques. Les automobilistes, au moment de choisir leur assureur, doivent d’abord se servir d‘un simulateur. Cela leur permettra d’être à l’affût des montants de la prime et de ne pas se faire prendre au dépourvu.