Tech

Etre enceinte : les choses à savoir

Budget bébé

Être enceinte n’est pas chose facile, surtout pour la femme, car cette étape bouleversera toute sa vie, mais aussi pour le couple en général. Ce qu’il faut, c’est avant tout s’adapter à cette nouvelle vie qui commence, et cela dès maintenant, car se préparer à l’avance à la venue de bébé fera bénéficier d’une grossesse sereine et d’un accouchement plus paisible.

Suivre une grosse est extrêmement utile, car c’est le seul moyen qui vous permet de voir que votre bébé évolue bien et de savoir s’il est bien formé durant ces 9 mois de grossesse.

A lire également : Quelle chanson au réveil ?

Plusieurs choses et façons de vivre sont à prévoir pour mener une grossesse correctement et en toute tranquillité.

Les attitudes et les gestes à adopter

Une grossesse ne fait pas bon ménage avec le stress, la future maman devra éviter toutes les sources de stress auxquelles elle peut se soumettre, et aussi savoir les anticiper. Les disputes inutiles sont également à éviter, et cela même dès l’appréhension de la grossesse, car cela ne fera qu’engendrer plus de stress pour la maman.

A découvrir également : Likiwi veut rendre le modèle de Skype encore plus facile… rien que ça !

Ventre femme enceinteLes activités fatigantes sont aussi à éviter, car la fatigue n’est pas du tout appropriée à une future maman, et pourrait même provoquer des risques de fausse couche durant les trois premiers mois de la grossesse.

Il est indispensable de faire le suivi de votre grossesse, pour bien gérer tous les éléments ayant rapport avec la grossesse, et aussi pour prêter attention à l’évolution de votre bébé.

Vous pourrez gérer cette grossesse convenablement, que ce soit physiquement ou moralement.

Il est aussi pratique de faire, dès les premiers mois, des économies à part, pour établir un budget entièrement destiné pour le bébé. Il est également utile de rassembler toutes les affaires de bébé dans une valise, en guise de précaution pour la maternité, et ainsi vous permettre de trouver facilement tous les vêtements de bébé.

Entamer une alimentation saine et bien équilibrée sera aussi primordiale pour la future maman, ceci ne veut pas pour autant dire qu’elle devra mettre les bouchers doubles du fait qu’elle soit enceinte, mais surtout choisir tous les aliments qui disposent des meilleures valeurs nutritionnelles pour elle et son bébé.

L’alimentation à privilégier pendant la grossesse

L’alimentation pendant la grossesse est l’un des éléments les plus importants à prendre en compte pour assurer une bonne santé de la maman et du bébé. Durant cette période, pensez à bien consommer les éléments indispensables au développement du fœtus.

Il faut augmenter sa consommation en fer qui permettra le bon développement du système nerveux central chez le fœtus, ainsi que son transport vers les cellules sanguines. Les sources de fer incluent les viandes rouges maigres telles que le bœuf ou l’agneau mais aussi les légumes verts tels que les épinards ou encore les lentilles.

Pensez à bien consommer suffisamment d’acide folique afin de prévenir certaines malformations congénitales chez le bébé. Les aliments riches en acide folique comprennent notamment les légumes à feuilles vert foncé comme les épinards et le brocoli ainsi que certains fruits comme l’avocat.

Les oméga-3 sont aussi bénéfiques durant la grossesse car ils contribuent au développement cérébral et visuel du bébé. On peut trouver des oméga-3 dans des poissons gras tels que le saumon ou encore dans certaines huiles végétales comme celle issue de graines de lin.

Pensez à bien éviter certains aliments potentiellement dangereux pour la femme enceinte tels que les charcuteries crues, les fromages non pasteurisés ou encore les poissons crus. Il est donc important que les femmes souhaitant tomber enceinte soient informées sur les aliments à privilégier et ceux à éviter.

Les examens médicaux à ne pas manquer pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il faut suivre un suivi médical régulier pour s’assurer du bon déroulement de la gestation. Certains examens sont à ne pas manquer pour garantir une bonne santé pour la maman et le fœtus.

Dès l’annonce de la grossesse, il faut consulter un médecin traitant ou un gynécologue-obstétricien afin d’établir un premier bilan et mettre en place les premières mesures préventives nécessaires.

Les examens prénataux sont indispensables tout au long de la grossesse. Ils permettent de vérifier l’état général de santé de la future maman ainsi que celui du bébé. Ces examens incluent notamment des analyses sanguines pour contrôler le taux d’hémoglobine et dépister certaines maladies comme le diabète gestationnel, mais aussi des échographies qui permettent d’examiner par exemple le rythme cardiaque du fœtus, sa taille ou encore ses organes internes. Des tests urinaires peuvent aussi être réalisés afin de détecter des infections potentielles.

Il existe aussi certains examens spécifiques tels que l’amniocentèse. Elle consiste à prélever une petite quantité de liquide amniotique dans le ventre maternel afin d’y détecter une anomalie chromosomique chez l’enfant. Toutefois, ce test n’est proposé qu’aux femmes ayant plus de 35 ans ou présentant des antécédents familiaux particuliers.

Le dépistage systématique de certaines maladies est aussi conseillé. Par exemple, il est recommandé de dépister la toxoplasmose qui peut être très dangereuse pour le fœtus. La rubéole doit aussi faire l’objet d’un suivi particulier car elle peut entraîner des malformations congénitales.

Lors du dernier trimestre de grossesse, un examen gynécologique rapproché sera préconisé afin de préparer l’accouchement imminent ainsi que les soins post-accouchement.

Les activités physiques recommandées pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est recommandé de pratiquer une activité physique régulière. Cela permet non seulement de garder un corps en bonne santé, mais aussi de mieux vivre sa grossesse.

Toutes les activités ne sont pas recommandées. Il faut choisir des exercices qui respectent l’état de santé général et le stade d’avancement de la grossesse. Les sports violents ou risqués sont évidemment à proscrire (sports collectifs, sports extrêmes…).

Les activités physiques douces comme la marche, le yoga prénatal, ou encore la nage, sont parfaitement adaptées aux femmes enceintes. Elles permettent notamment d’entretenir son souffle et sa circulation sanguine tout en évitant les chutes ou les impacts trop forts sur le ventre.

Il est aussi possible de se tourner vers des sports spécifiquement conçus pour les femmes enceintes. Le Pilates prénatal, par exemple, propose des mouvements délicats qui sollicitent tous les muscles du corps afin de maintenir une posture correcte durant toute la grossesse. La gymnastique douce pour femme enceinte peut aussi être bénéfique puisqu’elle vise à renforcer le périnée ainsi que tous les muscles mis à contribution lors du travail lors du dernier trimestre.

• Si vous êtes sujette aux malaises ou aux vertiges, il est préférable d’éviter les sports qui sollicitent le corps à haute intensité.

• En cas de saignements vaginaux ou de douleurs persistantes dans le dos et la hanche, consultez votre médecin traitant avant toute activité physique.

• Si vous attendez des jumeaux ou plus, l’activité physique doit être très encadrée pour éviter des complications (travail prématuré, hypertension…).

Vous devez consulter un spécialiste avant de vous lancer dans une nouvelle routine sportive. L’objectif étant d’allier bien-être, santé et sécurité pour la maman et son futur bébé.

Les changements physiques à prévoir pendant la grossesse

La grossesse est une période de grands changements pour le corps. Au fil des semaines, la future maman va voir son ventre s’arrondir, sa poitrine se développer et ses hormones bouleverser son humeur. Voici les principaux changements physiques à prévoir pendant la grossesse.

Le premier signe visible de la grossesse est souvent l’apparition d’un petit ventre rond. Au fur et à mesure que le fœtus grandit, le ventre va s’arrondir davantage et prendre du volume. La peau peut alors être mise à rude épreuve et se distendre, provoquant des vergetures sur les seins ou sur le ventre.

Les seins subissent aussi des modifications importantes sous l’influence hormonale de la grossesse. Ils vont gonfler progressivement jusqu’à atteindre leur taille définitive en fin de gestation. Les mamelons peuvent aussi changer de couleur ou être plus sensibles qu’auparavant.

En parallèle, les organismes enclenchent naturellement une série d’adaptations pour répondre aux besoins du bébé et assurer son développement optimal :

• Le sang : il y a une augmentation significative du volume sanguin dès les premières semaines de grossesse pouvant entraîner un essoufflement durant l’exercice physique ;
• L’appareil digestif : certainement un des systèmes qui font face aux plus nombreux désagréments avec notamment une constipation fréquente ainsi que certains aliments mal tolérés ;
• Les urines : elles sont plus abondantes au cours du deuxième trimestre et en fin de grossesse, la pression du fœtus sur la vessie occasionne des besoins fréquents d’aller aux toilettes ;
• Les articulations : sous l’influence des hormones de grossesse, les ligaments se ramollissent pour faciliter le passage du bébé lors de l’accouchement. Cela rend les femmes enceintes plus sujettes aux entorses ou à certaines douleurs au niveau de la symphyse pubienne.

Pensez à bien souligner que chaque femme vit sa grossesse différemment et ressentira ces changements physiques avec plus ou moins d’intensité. Pensez à bien consulter un médecin traitant pour éviter toute complication éventuelle.