Quelles sont les règles élémentaires de sécurité pour les gamers ?


hacker

L’avènement des jeux vidéo en ligne augmente aussi les risques de cyberattaques. Les pirates utilisent les données sensibles pour pirater des comptes bancaires ou revendre les informations sur les gamers, notamment sur le dark web. Pour éviter ces risques, quelques précautions et outils élémentaires sont nécessaires.

Les précautions élémentaires

Si les particuliers sont davantage touchés, un article récent de numerama.com démontre que le piratage informatique touche même de grandes entreprises comme Estée Lauder.

A voir aussi : 3 joyaux à voir au Cuba

Pour limiter les risques, quelques précautions s’avèrent nécessaires. Tout d’abord, un mot de passe trop simple et/ou réutilisé augmente les risques de piratage en cascade.

Une connexion Wi-Fi suffisamment sécurisée doit également être utilisée. Il est fortement déconseillé de se connecter à un réseau Wi-fi public.

A voir aussi : Quelques conseils indispensables pour un séjour au Vietnam

Il faut aussi communiquer ses coordonnées bancaires à un site reconnu et sécurisé (avec le symbole du cadenas dans sa barre url).

L’iGaming reste une cible de choix des pirates. Aussi, les joueurs doivent s’inscrire sur des casinos en ligne fiables, tant pour leur haut degré de protection agréé (par exemple la Malta’s Lotteries and Gaming Authority) que des moyens de paiement acceptés. Pour cela, ils peuvent consulter bonus.ca/fr, qui recommande les meilleurs casinos en ligne les plus fiables possédant au moins une licence de jeux.

Enfin, certains gamers achètent leurs jeux sur des sites non sécurisés ou les téléchargent illégalement. Dans les deux cas, les jeux peuvent être infectés par un malware. Mieux vaut donc consentir à acheter un jeu légalement pour éviter les risques de piratage.

sécurité informatique

Des outils utiles pour éviter les risques de piratage

Les logiciels antivirus ralentissent les jeux vidéo, raison pour laquelle de nombreux gamers renoncent à cette protection. Pourtant, certains antivirus comportent une option « mode jeu » et protègent leur utilisateur sans ralentir le jeu vidéo.

Une méthode efficace de protection des données consiste aussi à jouer en utilisant un VPN de qualité.

Si les éditeurs et plateformes de jeux vidéo font leur possible pour éviter les risques de piratage, jeuxvideo.com rappelle qu’ils ne sont pas infaillibles. Néanmoins, ils proposent régulièrement des mises à jour qu’il faut télécharger pour augmenter le degré de protection. Ils sont de plus en plus nombreux à proposer à leurs utilisateurs une authentification multifactorielle (en deux temps) en leur envoyant un code par email ou SMS pour augmenter la sécurité des connexions.

Attention au phishing et au chat

Pour le phishing, des pirates utilisent l’adresse email ou l’identifiant d’une personne à son insu pour berner d’autres gamers qui connaissent ces personnes (et ne se méfient donc pas) et récolter ainsi leurs renseignements personnels. Attention donc, si l’intitulé de l’email ou le contenu du message paraissent trop beaux pour être vrais…

Méfiez-vous aussi des chats sur les plateformes de jeu : des pirates peuvent en profiter se faire passer pour des gamers lambda et récolter des informations personnelles d’autres gamers trop bavards.

Selon le rapport Akamai, le piratage par jeux vidéo a représenté 12 milliards d’attaques entre 2017 et mars 2019. Mais il peut être évité en adoptant quelques bonnes habitudes. La technologie tente de lutter contre cette menace, par exemple à l’aide de la biométrie comportementale ou du renforcement de la surveillance des serveurs informatiques.