Pose et installation d’une porte blindée


Pour augmenter la sécurité de votre maison, il est nécessaire de remplacer votre porte par une nouvelle, qui sera plus résistante aux tentatives de vols et d’effraction des cambrioleurs. Eh oui, même si votre ancienne porte est vraiment jolie à voir, il faut vous résigner à vous séparer de son esthétisme, car la sécurité des personnes et des biens prime sur tout le reste. Voici un aperçu de l’installation des portes blindées.

Il existe deux types de portes blindées qui peuvent toutes les deux vous donner une sécurité accrue à votre patrimoine. Essayons de les analyser afin de savoir laquelle est la plus robuste.

A lire en complément : Livraison de repas à domicile : les raisons d’un tel choix

Blindage de porte existante

Votre maison est normalement dotée d’une porte, que ce soit à panneaux ou à vitrage multiple, à un ou deux battants, etc. Vous pourrez la blinder (sans pour autant la remplacer) en remplaçant le cadre par un encadrement métallique plus résistant, de mêmes dimensions que l’ancien. Puis il faut visser (ou tapisser) de tôles en acier l’intérieur et l’extérieur de la porte. Elle résistera à la démolition pure et simple selon l’épaisseur de la tôle que vous aurez employée pour son blindage.

Il faudra aussi remplacer les paumelles par des charnières invisibles de l’extérieur, pour empêcher les voleurs à dégonder votre porte. Vous devrez aussi changer la serrurerie en serrure de sureté, certifiée A2P (Assurance prévention protection) qui retardera toute tentative d’effraction. Toutes ces opérations doivent être exécutées par un serrurier professionnel, pour des raisons de sécurité.

A lire en complément : Conseiller une entreprise, c’est possible

Pose d’un bloc-porte blindée

Une autre alternative, lorsque votre porte a plus d’une vingtaine d’années d’existence, est de remplacer carrément l’ancienne porte par une nouvelle, toute faite et en un seul bloc : c’est le bloc porte blindée ou une porte blindée.

La pose de cette porte blindée consiste à poser le bloc porte blindée sur un bâti métallique (qui enveloppe l’ancien bâti) et muni d’un système d’articulation invisible de l’extérieur. Une huisserie métallique résistante au dégondage ou à l’arrachage est utilisée pour pouvoir supporter le poids du bloc porte blindée.

Une serrure certifiée A2P à 3 ou 5 points remplace l’ancienne, elle offre une résistance aux effractions pendant 15 min, au niveau de la serrurerie.

Les dimensions des blocs portes blindées sont standards, afin de ne pas offrir la moindre faille dans la structure, si votre ancienne porte ne suit pas les normes, vous aurez peut-être à faire des travaux de maçonnerie pour remédier cette faille.