Auto

Voiture d’occasion : quelques conseils pour acheter en toute tranquillité

Dans le secteur de l’automobile, ce sont les voitures d’occasion qui se vendent plus que les voitures neuves. Pour la plupart des acheteurs, la transaction se fait comme sur des roulettes, mais quelques-uns, les malchanceux, font face à de mauvaises surprises. On ne vous souhaite pas de tomber dans cette situation, mais appliquez tout de même ces quelques conseils pour acheter en toute tranquillité.

Faire l’achat auprès d’un particulier ou d’un professionnel

Pour trouver votre nouvelle voiture, vous n’êtes pas obligé de chercher dans la liste des annonces des particuliers. Vous pouvez vous rendre chez un concessionnaire ou un mandataire ou consulter leur site pour acheter une voiture d’occasion à Laval. Ces vendeurs professionnels proposent également des voitures d’occasion. En achetant à un particulier, vous pouvez négocier le prix, mais en achetant à un professionnel, vous pourrez bénéficier d’une garantie commerciale, d’une garantie de conformité et des vices cachés.

A lire en complément : 110 cv combien de chevaux fiscaux ?

Bien se renseigner sur la voiture

Si vous avez trouvé le modèle qui vous plaît, ne vous précipitez pas à négocier le prix et au paiement. Il est important de bien se renseigner sur la voiture. D’ailleurs, n’ayez pas peur de questionner le vendeur. Interrogez-lui sur l’origine du véhicule, sur son historique ainsi que sur les entretiens à prévoir. Si vous achetez auprès d’un particulier, vous pouvez même demander pourquoi il vend sa voiture.

Faire une inspection

Après avoir eu toutes les réponses, pensez à faire une inspection. Vous devez vérifier l’intérieur et l’extérieur de la voiture en passant par les éléments sous le capot. Le vendeur ne vous refusera pas non plus un petit test et profitez-en pour voir si l’éclairage intérieur, la climatisation et la radio fonctionnent bien. Regardez également l’état des pneumatiques, du coffre et de la roue de secours. Ceci vous permettra de limiter les mauvaises surprises une fois que vous aurez le véhicule.

A lire également : Comment calculer la valeur de reconstruction d'une maison ?

Faire un petit tour avec la voiture

Si après cette inspection, vous êtes convaincu que la voiture vous convient, pensez encore à prendre le volant. Si le vendeur est de bonne foi, il ne vous refusera pas ce test sur route. Vous devez avoir une idée précise du comportement du véhicule lorsque vous empruntez les routes, lorsque vous accélérez ou freinez.

Pendant ce petit tour, soyez attentif aux petits bruits suspects. S’il y a d’ailleurs des bruits suspects, demandez au vendeur de l’origine de ceux-ci. En cas de réponses vagues de sa part, restez vigilant : il y a de fortes chances que vous vous retrouviez avec un véhicule défaillant.

Que faire si on est victime d’arnaque ?

Si le vendeur, qu’il soit un professionnel ou un particulier, vous a omis certaines informations ou vous a menti sur les caractéristiques ou l’état de la voiture, on peut dire que vous vous êtes fait arnaqué. Dans ce cas, il faudrait en premier lieu se retourner vers le vendeur. Rendez-vous directement chez lui ou si vous ne pouvez pas, adressez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception. S’il ne donne pas de suite à votre réclamation, vous pouvez porter plainte.