Loisirs

Plantation et entretien des rosiers buissons

Les rosiers buissons produisent des ramifications au cours de l’année. Le tout forme un grand bouquet de roses. Ce magnifique buisson apportera une touche extraordinaire à votre jardin. Vous avez le choix entre plusieurs variétés qui produisent des fleurs et des feuilles différentes. Planter et entretenir des rosiers buissons nécessite un peu plus de temps et d’attention.

Plantation des rosiers buissons

Pour planter les rosiers buissons, il faut attendre l’automne ou le printemps. Toutefois, l’automne est plus recommandé. C’est la période où les roses sortent de terre, ils n’ont pas passé plusieurs jours en chambre froide. Vous aurez donc de jeunes pousses qui garantissent un bon développement. Si vous voulez planter des rosiers buissons au cours des autres saisons, préférez les rosiers en motte. Quelle que soit la période, il grandira correctement si vous arrosez suffisamment. Plantez vos rosiers dans un environnement bien ensoleillé, aéré, profond, riche en éléments nutritifs. Sachez que vos rosiers buissons ne supportent pas trop l’air de l’est.

A lire aussi : Quels sont les documents nécessaires pour obtenir l’AVE Canada ?

Avant de passer à la plantation, mettez vos rosiers dans un seau puis arrosez plusieurs heures. Après, coupez les pousses et les racines principales à une proportion de 1/3. Vous pourriez maintenant mettre en terre. Les rosiers greffés doivent être plantés à une profondeur d’environ 5 cm. Arrangez assez d’espace dans le trou pour que les racines puissent bien se développer. La première année de la plantation, évitez d’utiliser des engrais chimiques, mais arroser correctement.

A lire aussi : Lebipède, le portail des adeptes de la course à pied :

Entretien des rosiers buissons

L’entretien consiste essentiellement à apporter les éléments nutritifs essentiels, à arroser, à tailler, à lutter contre les parasites et à traiter les maladies.

L’entretien en général

L’arrosage reste la chose la plus importante. Lorsque vous arrosez, évitez que l’eau se répande sur les feuilles en arrosant très près du sol. La présence constante d’eau est souvent la cause de plusieurs maladies foliaires. Si vous aviez mis en terre des variétés à floraison répétées, vous devez couper très souvent les inflorescences fanées qui surgissent en haut des premières feuilles jouissantes d’un bon développement. Ainsi, de nouvelles roses pousseront plus rapidement. N’oubliez pas l’étape de fertilisation !

Ajouter un peu de compost mature au sol dès début avril. Les composts contenant la farine de corne sont les meilleurs. Procédez à une deuxième fertilisation après la floraison en utilisant de l’engrais organique destiné aux roses. Faites l’effort d’ameublir la terre autour des racines et ajouter les composts de sorte qu’ils se décomposent très vite.

La taille des rosiers buissons

La taille est primordiale lorsqu’il est question des rosiers arbustifs à fleurs anciennes. Par contre elle doit être modérée, au risque d’avoir un allongement des pousses, mais une mauvaise floraison. Chez les rosiers à massifs, la taille peut être plus importante. Généralement, il faut réduire la taille des pousses fortes de 33 % et celui des pousses faibles de 50 %. En ce qui concerne les branches mortes, elles doivent être arrachées à la racine. Vous pourriez aussi les tailler jusqu’au niveau où la branche est encore saine.

Quand vous taillez, assurez-vous d’obtenir une couronne harmonieuse. N’hésitez pas à supprimer les pousses individuelles afin que vos couronnes soient également éclairées. Certains rosiers développent leurs fleurs sur le bois pérenne, vous ne devriez pas les toucher. Réduisez la taille des vieilles plantes afin que les jeunes puissent bien grandir.

Les maladies et les parasites

Les maladies les plus courantes sont le marsonia et l’oïdium. Quelques tétranyques et pucerons aimeront bien transformer votre rosier buissons en habitat. Sans oublier que les feuilles souvent mouillées peuvent développer des maladies fongiques. Utilisez des préparations de soufre en prévention. Optez pour des produits moins nuisibles à l’écosystème.

La protection en hiver

Pour la plupart des rosiers buissons, vous n’avez pas besoin d’installer une protection hivernale. Aucune inquiétude pour les rosiers sauvages encore moins pour les petits rosiers. Mais, si vous aviez mis en terre des variétés greffées, vous devriez les butter. En période de froid, couvrez le sol des arbustes en utilisant des broussailles de sapin.

Quelques informations sur les rosiers buissons

Les rosiers buissons appartiennent à la famille des rosacées. Ce sont des arbustes à fleurs qu’on caractérise souvent de vivace. Ils peuvent atteindre jusqu’à 1,5 m, se développent mieux dans le sol argileux ou sableux. Le pH du sol devrait être proche du neutre, pour une croissance optimale. Ne dépassez pas 3 pieds/m².