Finance

Quand est née l’assurance automobile ?

Se protéger contre les intempéries est une pratique qui ne date pas d’aujourd’hui. En effet, les humains ont commencé à parler d’assurance depuis 1700 avant Jésus-Christ pendant règne du roi Hammourabi de Babylone. Cette pratique n’est pas sans raison si on la retrouve depuis ces années. Le risque fait partie des hommes depuis la création. L’Homme met toujours des stratagèmes en place afin de se protéger de ces risques et donc s’assurer.

Origines de l’assurance

Depuis l’antiquité, on parlait d’assurance, en tant que forme d’aide mutuelle ou de protection. En effet, on trouve des traces de pratiques d’assurance en Mésopotamie, où les commerçants partageaient le coût des vols et des pillages dans les caravanes. On trouve d’autres exemples en Égypte et dans la Rome antique. Comme évoqué un peu plus haut, on parlait déjà d’assurance dans les années 1700 avant Jésus-Christ à Babylone.

A voir aussi : Où trouver du palladium dans la nature ?

Le risque et l’assurance, une longue histoire !

Aujourd’hui, l’assurance occupe une place incontournable dans la vie de tout le monde. Pour ceux qui adorent les bandes dessinées, ils ont idée de combien les assureurs sont présents. En effet, on parle aujourd’hui Assurancetourix (Astérix), Séraphin Lampion (Tintin), Kafka, etc. L’assurance ne se contente pas juste de rentrer dans les bandes dessinées, elle entre aussi, dans les maisons, dans les boîtes à lettres, dans les télévisions, bref, elle se retrouve partout. En réalité, de nos jours, tout ce qui bouge est assurable, n’en parlons pas lorsqu’il s’agit de ce qui nous est cher. Il faut noter que la plupart des chirurgiens, des mannequins ainsi que leurs plastique sont assurés. Il en est de même pour les jambes des footballeurs et des satellites qui sont en orbite au tour de la terre depuis des années et même ceux qui y vont tout récemment.

Outre toutes ces personnes et objets qui sont assurés, il faut souligner que tout le monde est amené à s’assurer. En effet, nous sommes tous exposé à des risques tous les jours. Nous pouvons à tout moment avoir un accrochage au volant ou encore avec notre moto, un petit dégât des eaux à la maison ou encore, une catastrophe naturelle, etc. Grâce aux assurances, toutes les mauvaises situations ne tournent pas très vite à des situations dramatiques. Pour les plus superstitieux, mettre un Saint Christophe dans la voiture ou un cierge à l’église et une belle option. Mais l’assurance est aujourd’hui une chose quasi obligatoire. Il vous suffit donc d’être régulier dans la paie de vos cotisations d’assurance pour être en sécurité. En gros, souscrire à un contrat d’assurance, c’est comme éloigner le danger de vous.

A lire en complément : Comment calculer la valeur temps d'une option ?

Naissance de l’assurance automobile

Néanmoins, force est de constater que l’assurance, même si elle est près de nous, demeure une activité réservée aux élites et son langage est parfois difficile à comprendre. Au départ, les assurances étaient faites pour les personnes les plus cultivées. C’est dans les années 1960 que celle-ci se démocratise avec l’apparition des assurances automobiles. Le citoyen moyen est de ce fait amené à faire usage de ce langage dans son quotidien, ce qui a permis d’ailleurs à toutes ces personnes moyennes de percevoir toute la subtilité de l’assurance automobile.

Bien que les progrès réalisés dans ce sens ne soient pas négligeables, la compréhension de certains termes d’assurance et en général du vocabulaire spécifique d’un contrat reste difficile. Par ailleurs, les assurances offrent des avantages assez particuliers dans le sens où nous payons pour obtenir un service et que celui-ci ne sera pas rendu immédiatement. Nous payons par exemple pour d’autres sans savoir si l’on s’en servira un jour ou sinon recevoir une plus-value. Un assureur n’a pas la tâche facile pour fixer le prix de son service. En effet, celui-ci ne peut se décider uniquement que lorsque son exercice comptable est terminé. Ainsi, l’assurance reste mystérieuse, mais pas impossible à comprendre.

En somme, on parlait d’assurance depuis des années, ce n’est qu’en 1960 qu’on commence par parler de l’assurance automobile. Cependant, l’assurance reste un investissement dont on ne connaît pas la fin.