Santé

Puces et tiques : conseils pour protéger les animaux de compagnie

Les puces et les tiques ne sont pas seulement des parasites gênants : elles peuvent causer de véritables problèmes de santé à vos animaux de compagnie. Mais en prenant quelques mesures simples, vous pouvez protéger vos amis à fourrure contre ces parasites et éviter tout désagrément. Voici les sept meilleures façons de le faire.

1. Traitez contre les puces et les tiques tout au long de l’année.

S’il est vrai que les puces et les tiques sont plus fréquentes pendant les mois d’été, certaines peuvent également survivre à l’intérieur pendant l’hiver, même dans les climats froids. C’est pourquoi de nombreux vétérinaires recommandent des mesures préventives comme les colliers anti-puces (cliquez ici) tout au long de l’année pour protéger les animaux de compagnie. Il existe de nombreux produits parmi lesquels choisir – consultez votre vétérinaire pour savoir lequel répond le mieux aux besoins individuels de votre animal. Veillez à lire et à suivre scrupuleusement les instructions de votre vétérinaire concernant le mode et le moment d’utilisation du produit. C’est la meilleure façon de garantir que le produit protégera efficacement votre animal.

A lire également : Comment se blanchir les dents naturellement ?

2. N’utilisez pas d’anciens produits préventifs.

Si vous avez conservé de vieux produits contre les puces et les tiques, il est probablement temps de les remplacer par de nouveaux. Les vieux produits, en particulier ceux dont la date de péremption est dépassée, peuvent perdre de leur efficacité. De plus, il est toujours utile de demander à votre vétérinaire s’il existe de nouvelles marques ou de nouveaux produits sur le marché qui pourraient être plus efficaces que ceux que vous utilisiez traditionnellement.

3. N’utilisez pas un produit pour chiens sur des chats.

Certains produits pour enlever les puces et les tiques conçus pour les chiens contiennent un ingrédient toxique pour les chats. Cet ingrédient peut provoquer des réactions très graves chez les chats, qui nécessitent des soins vétérinaires immédiats. L’étiquette du produit indique clairement les espèces pour lesquelles il a été approuvé. Veillez à n’utiliser les produits que de la manière prévue.

A voir aussi : Astuces efficaces pour combattre la grisaille et retrouver la bonne humeur

4. Contrôlez régulièrement la présence de tiques.

Si vous et votre animal avez séjourné dans une zone susceptible d’être infestée de tiques, assurez-vous de vérifier la présence de tiques une fois rentrés à l’intérieur, en inspectant la peau, les oreilles et les aisselles de votre animal. Bien que toutes les morsures de tiques ne transmettent pas une maladie, il est conseillé d’avertir votre vétérinaire que votre animal a été mordu. Vous devez également surveiller le comportement de votre animal pour déceler tout changement, comme une léthargie, une boiterie ou une perte d’appétit.

5. Toilettez régulièrement votre animal.

Le toilettage est un excellent moyen de passer du temps de qualité avec votre animal. Il vous permet également de surveiller les parasites externes qui peuvent se cacher sous le pelage de votre animal.

6. Nettoyez votre jardin.

En plus d’une maison bien entretenue, n’oubliez pas de nettoyer votre jardin. Tondez régulièrement votre pelouse, car les tiques ont tendance à aimer les hautes herbes. Les puces préfèrent les zones chaudes, humides et ombragées où se trouvent des débris organiques. En ramassant les feuilles, les broussailles et les déchets de tonte dans votre jardin, les puces auront moins d’endroits où se cacher et se reproduire.

7. Faites des examens réguliers.

Lors de l’examen de routine de votre animal, votre vétérinaire examine les signes de problèmes parasitaires afin de s’assurer que le produit préventif que vous utilisez est efficace. Cependant, vous devez contacter votre vétérinaire immédiatement si vous avez des questions sur le produit.