Reprendre un restaurant : est-ce rentable ?


créer un restaurant

Les personnes qui souhaitent investir dans un secteur porteur devraient penser à se tourner vers la reprise de restaurant. Comme l’idée est de profiter du renom d’une enseigne déjà posée, cela devrait en intéresser plus d’un. Voici d’ailleurs à cet effet quelques conseils à retenir pour ceux qui souhaitent se lancer dans cette aventure.

Les étapes à suivre pour la création de restaurant ?

Choisir de reprendre un restaurant, ce n’est pas une mince affaire, mais avec les bons conseils, cela reste possible. Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a des formalités à remplir lorsqu’on se lance dans ce genre d’opération. Il convient à cet effet de se renseigner auprès de la CCI au lieu de ressembler des informations ici et là sur Internet. En effet, les informations seront loin d’être complètes et seuls des responsables dans le secteur pourront aiguiller sur les documents administratifs à rassembler. Pour ceux qui souhaitent profiter d’un accompagnement de choix, il sera intéressant de demander à profiter des services de coachs en restauration.

A lire aussi : Éclairage public LED : les solutions pour bien éclairer une ville

Une fois cette phase terminée et que l’on a déterminée l’enseigne où l’on va investir, il conviendra de penser à l’emplacement du restaurant en question, cela permettra de déterminer si le taux de fréquentation sera élevé ou non. La surface devra être assez spacieuse et l’emplacement doit générer de bons rendements. Le restaurant devra être accessible en voiture et être accessible depuis les transports en commun. Enfin, il faudra s’assurer que le restaurant soit situé près des lieux de vie comme les écoles, les entreprises ou encore les supermarchés.

Qu’en est-il de la rentabilité ?

Le facteur le plus important se rapporte aux prix et aux rentabilités que suppose l’investissement. En effet, le prix auquel le cédant propose le restaurant devra être assez intéressant. Pour une revalorisation de l’entreprise, il sera possible d’espérer 120 % du chiffre d’affaires sur 3 années d’exercices pour un restaurant situé dans un bon quartier. On peut dire que c’est un bon chiffre comparé aux 70 % que l’on peut avoir dans d’autres secteurs d’activité. Il faudra également penser à l’aspect patrimonial, surtout dans le cas où l’on rachète l’enseigne avec le mobilier, les équipements et le stock. Pour éviter de faire de mauvais investissements, il sera intéressant de veiller à ce que les équipements fournis fonctionnent encore parfaitement et que l’intérieur soit encore impeccable. Enfin, il sera impératif de bien comparer le prix de rachat à la valeur réelle du restaurant et surtout, étudier le prix par rapport aux fonds d’investissement.

A lire en complément : Découverte d’une ville : Passer le week-end à Brignoles