Business

La gestion des stocks dans le commerce de détail

La gestion des stocks dans le commerce de détail

Pour n’importe quelle entreprise commerciale, la gestion de stocks est un aspect très important. Dans le commerce de détail, elle aide à maximiser vos profits et vos ventes, à gagner du temps, à éviter des excédents de stocks. Pour bénéficier de ces avantages d’une bonne gestion des stocks, les détaillants doivent bien la mettre en œuvre.

Inventaire régulier, maîtrise de certaines règles de gestion de stock, satisfaction client… On lève le voile sur toutes les pratiques qui vous aideront à mieux gérer vos stocks dans votre commerce de détail.

A lire également : Les principaux bénéfices de la migration cloud pour votre entreprise

L’inventaire régulier des stocks

L’inventaire ou le suivi de stock est une activité qu’un gérant de commerce de détail doit effectuer très régulièrement afin d’en assurer la bonne gestion. L’inventaire régulier des stocks permet d’éviter les problèmes tels que l’inexactitude des stocks, le gaspillage ou la perte de produits.

L’application de la règle Activity Based Casting (ABC)

Dans le secteur du domaine du commerce de détail, une seule entreprise peut vendre diverses catégories de produits. La règle ABC est une technique appliquée en gestion de stocks qui consiste à départager les articles en trois groupes prénommés A, B et C.

A découvrir également : Quels sont les enjeux du développement managérial ?

Les articles que l’on classe dans le groupe A sont ceux dont la quantité et la valeur sont élevées. Ces articles A doivent donc faire l’objet de 80 % des sorties. Quant aux articles du groupe B, leur quantité et leur valeur sont intermédiaires entre les deux autres. Leur sortie doit atteindre les 15 %. En ce qui concerne les produits du groupe C, ce sont les moins dispendieux, et leur sortie peut avoisiner les 5 %.

La gestion des stocks dans le commerce de détail

La limitation du surstockage avec la technique PEPS

Lorsque la gestion des stocks d’une entreprise n’est pas bien réalisée, cette dernière peut connaître un surstockage. En effet, tous les produits n’étant pas vendus selon la même séquence chronologique, la méthode PEPS est l’idéale pour ne pas stocker un excédent de produits. Cette technique de gestion de stocks consiste à ajouter les nouveaux articles à l’arrière, de façon à ce que les produits plus anciens se retrouvent à l’avant.

L’anticipation de la rupture de stock

Pour maintenir la satisfaction de la clientèle, les entreprises doivent bien gérer leur stock tout en anticipant sa rupture. À cet effet, la mise en place de quelques alertes pour les faibles niveaux de stock est bien utile. Ces systèmes servent à avertir les utilisateurs lorsque certains articles particuliers sont en rupture de stock.

L’utilisation des outils numériques de gestion de stocks

Avoir une vue complète de la chaîne d’approvisionnement et des stocks est sans doute l’un des objectifs de chaque entreprise exerçant dans le commerce de détail. C’est ce que proposent les outils numériques de gestion de stock.

Ce sont des logiciels et des systèmes conçus à diverses fins, mais dont le but commun est de suivre les tendances des ventes et d’adapter vos stocks en conséquence. Les entreprises ont donc tout intérêt à mettre la main sur un bon logiciel de gestion de stock.

La participation des équipes à la gestion de stock

Une bonne gestion de stock passe essentiellement par la collaboration des équipes. Le gérant d’un commerce de détail n’a pas besoin d’être le seul à s’assurer que tout est en stock. Il faut donc penser à mettre en place un système de contrôle et être sûr que tout le monde comprenne l’importance d’une bonne gestion de stocks en entreprise.